Crowd-Lobbying

Le moment du droit de vote à 16 ans est venu

1178 messages envoyés au Conseil des Etats.

Le 28 mai, la Commission des institutions politiques du Conseil national décidera du droit de vote à 16 ans - et le débat s'annonce serré! C'est pourquoi nous avons besoin de votre soutien: faites du lobbying sur les conseillers nationaux concernés dès maintenant pour donner aux jeunes une voix plus forte.

L'abaissement de l'âge du droit de vote est une première mesure urgente pour compenser le vieillissement de la démocratie suisse: aujourd'hui déjà, les personnes de 57 ans ont une force politique deux fois plus importante que celles de 20 ans. Et la moyenne d'âge continue d'augmenter.

Avec le droit de vote à 16 ans, 130’000 jeunes pourraient désormais voter et porter leur voix aux urnes - et donner aux jeunes un plus grand poids politique! La volonté de codétermination est là. Le mouvement pour le climat et le nombre croissant des membres au sein d'organisations politiques de jeunesse en sont la preuve: en Suisse, une nouvelle génération prend la parole, une génération qui ne se contente plus d’être spectateurs et spectatrices, mais qui veut jouer un rôle politique - aux urnes aussi.

En savoir plus

Le Crowd-Lobbying est aussi simple que cela :

  1. 1.Sélectionnez un membre du Conseil des Etats.
  2. 2.Optez pour un message.
  3. 3.Nous remettons les nouvelles recueillies aux membres de la commission.

2
113
187
1
84
1
68
160
52
110
30
82
53
146
0
63
28
0
33
1
0
0
0
0
2

Status-Lobby

Contre nous Inconnue Pour nous

Qui a quelles intentions de vote ? Le Status-Lobby vous montre à qui vous devriez envoyer un message. Ensemble, nous voulons convaincre les politiciens et politiciennes qui n’ont pas encore d’avis sur le sujet, ou qui ont montré une position contraire à la notre à ce sujet. Les personnes qui se sont prononcés en faveur de notre cause ne recevront plus de messages.

Le moment du droit de vote à 16 ans est venu

Pendant les grève en faveur du climat et des femmes, des centaines de milliers de jeunes ont montré qu'ils voulaient avoir leur mot à dire en politique. Les organisations de jeunesse engagées connaissent une croissance massive. Les temps ont changé - il est grand temps d'introduire le droit de vote à 16 ans!

Quelle proposition est sur la table?

L'initiative parlementaire de Sibel Arslan demande que l'article 136, paragraphe 3, soit complété dans la Constitution fédérale par la mention suivante: «Tous les citoyens et toutes les citoyennes suisses ayant atteint l'âge de 16 ans et qui ne sont pas placés sous tutelle ont le droit actif de vote et d'éligibilité». Le droit de vote à 16 ans est une préoccupation soutenue par tous les partis. Les parlementaires suivants ont cosigné l'initiative parlementaire à la fin du mois de mars 2019: Guillaume Barazzone (PDC), Isabelle Chevalley (PVL), Niklaus-Samuel Gugger (PEV), Irène Kälin (PES), Martin Landolt (PBD), Christa Markwalder (PLR), Samira Marti (PS), Nadine Masshardt (PS), Lisa Mazzone (Les Verts), Tiana Angelina Moser (PVL), Rosmarie Quadranti (PBD), Mathias Reynard (PS) et Marianne Streiff-Feller (PEV).

Pourquoi avons-nous besoin du droit de vote à l'âge de 16 ans?

Tout comme notre société change, notre démocratie directe doit, elle aussi, s'adapter en permanence. Avec le droit de vote à 16 ans, la jeune génération sera mieux intégrée dans la démocratie, la participation aux votations augmentera et la confiance en la démocratie en sera renforcée.

Pourquoi est-il question d'une «démocratie vieillissante»?

En Suisse, un déséquilibre croissant entre les générations est constaté. Prenons un exemple: supposons que seuls les jeunes de 20 et 55 ans votent et que le taux de participation soit moyen pour la tranche d'âge en question. Par conséquent, les personnes plus âgées surpassent les jeunes de leur voix - d'environ deux fois plus de voix! Ce qui crée un fossé intergénérationnel et incite les jeunes à se détourner de la participation démocratique.

Existe-t-il des répercussions sur la participation électorale?

Des études sur le sujet montrent que les personnes qui votent pour la première fois sont susceptibles de continuer à voter régulièrement. En même temps, elles mettent également en évidence que le groupe des 16 à 17 ans s'intéresse davantage à la politique que celui des 18 à 21 ans. Si les jeunes de 16 et 17 ans peuvent déjà aller voter, la probabilité que les nouveaux électeurs votent réellement augmente. Ce qui est également confirmé par l'exemple de l'Autriche, où l'âge du droit de vote a déjà été abaissé à 16 ans il y a plus de 10 ans. L'expérience dans le canton de Glaris est également positive. Comme l'a fait remarquer le membre du Conseil Hansjörg Dürst : «Depuis l'abaissement de l'âge du droit de vote, la structure de l’électorat de la Landsgemeinde s'est visiblement rajeunie.»

Les jeunes de 16 ans sont-ils aptes à voter?

Les jeunes d'aujourd'hui prennent des décisions importantes, comme le choix de leur profession ou de leur appartenance religieuse. À l'âge de 16 ans - selon la psychologie du développement - la réflexion stratégique nécessaire pour participer à une votation ou à une élection est pleinement développée. Les jeunes de 16 ans sont donc aptes à voter.

Qui est à l'origine du droit de vote à 16 ans?

La communauté d'intérêts communs «IG Stimmrechtsalter 16» est une équipe hétéroclite de jeunes gens qui se sont rassemblés pour développer la démocratie en Suisse. Nous sommes soutenus par l'association à but non lucratif Public Beta. Nous sommes indépendants des partis politiques et nous sommes heureux d'accueillir de nouveaux membres. Nous finançons notre travail de campagne par des dons.